Profil

Brent Stirton

A gorilla killed in suspicious circumstances is removed from Virunga National Park by a group of conservation rangers. Photo by Canon Ambassador Brent Stirton.
Un ranger de l'unité de lutte contre le braconnage évacue avec l'aide d'habitants de la région les corps de quatre gorilles des montagnes, morts dans des circonstances inexpliquées dans le Parc national des Virunga, dans l'est du Congo. Un mâle alpha au dos argenté, le chef du groupe, ainsi que trois femelles ont été abattus. Photo prise avec un Canon EOS-1Ds Mark II équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 1/200 s, f/4 et ISO50. © Brent Stirton

Âmes sensibles, s'abstenir : les images du photo-journaliste Brent Stirton sont puissantes, émouvantes et souvent pénibles à regarder.

Ses images primées lui ont valu de devenir l'un des photo-journalistes les plus reconnus au monde. En 2017, il a remporté le prix Wildlife Photographer of the Year pour son éprouvante photo d'un rhinocéros noir abattu pour sa corne (photo ci-dessous). En outre, il a à ce jour été récompensé neuf fois par le prix World Press Photo of the Year.

Canon Ambassador Brent Stirton.


Lieu : Californie, États-Unis
Domaines de spécialité : photo-journalisme
Kit préféré :
Canon EOS 5D Mark IV
Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM

Son travail est également venu en aide à de multiples organisations caritatives, notamment le WWF, les fondations Clinton et Gates, ou encore le Forum économique mondial, ce qui lui a valu diverses récompenses humanitaires, dont un Peabody Award. Brent consacre la plupart de son temps à de longs projets d'enquêtes pour le magazine National Geographic et Getty Images, mais ses œuvres font également leur apparition dans d'autres publications telles que Time, GEO, Le Figaro, Stern et The New York Times.

Brent est réputé pour ses images percutantes. Ses photographies offrent une vision transversale de la condition humaine, en s'intéressant tout particulièrement aux politiques environnementales mondiales, aux conflits environnementaux et aux problèmes de préservation de l'environnement. « Je pense qu'il est possible de justifier des clichés de presque tout, mais je ne prendrais jamais des vues purement dans le but d'exploiter une situation », explique Brent. « La limite est parfois ténue. Notre travail est de montrer ce qu'il se passe, mais il est également de notre devoir de le faire de façon à pouvoir toucher le plus grand public possible. Le cadrage, la technique et l'expérience jouent tous un rôle pour y parvenir. »

A dead black rhino bull killed by poachers in South Africa for its horn. Photo by Canon Ambassador Brent Stirton.
Cette image a remporté le prix Wildlife Photographer of the Year 2017. Un rhinocéros noir mort, tué par des braconniers pour ses cornes moins de huit heures avant, dans la réserve Hluhluwe-Imfolozi, en Afrique du Sud. Les braconniers sont soupçonnés d'appartenir à une communauté locale vivant à environ cinq kilomètres de là, et d'être entrés illégalement dans le parc pour abattre le rhinocéros à un point d'eau avec un fusil de chasse silencieux de gros calibre. Photo prise avec un Canon EOS EOS-1D X équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 1/250 s, f/9 et ISO200. © Brent Stirton

Au départ journaliste pour la presse écrite, Brent a découvert l'univers de la photographie en 1994, lorsque le journal pour lequel il travaillait lui a demandé de faire équipe avec un photographe. Cela lui a donné des idées. « À cette époque-là, je couvrais la violence politique sur la côte est de l'Afrique du Sud. J'ai économisé, acheté un Canon A1 et lu le manuel. Lorsque les médias internationaux sont venus couvrir les élections démocratiques en Afrique du Sud cette année-là, j'ai pu collaborer avec eux et j'ai ainsi beaucoup appris en peu de temps. » En 1995, Brent était photographe à plein temps. « C'est devenu une obsession quand j'ai réalisé qu'il était possible de raconter toute une histoire avec une seule image. »

Plus de 20 ans plus tard, les images saisissantes de Brent sont toujours imprégnées d'une certaine narration journalistique. « J'essaie de ne pas aborder un sujet avec un plan préconçu ; je suis toujours à la recherche d'un scénario où tous les éléments se mettent en place pour offrir une scène qui soulèvera une émotion. Dans l'idéal, il faut être suffisamment chanceux pour obtenir des images assez fortes pour dépasser les frontières littéraires et culturelles. Je pense que lorsqu'on y arrive, on a fait notre travail », affirme-t-il. « J'ai beaucoup de chance de faire ce métier, et j'essaie de ne pas l'oublier. J'essaie juste de prendre des images qui ont du sens et si je peux faire une photographie qui émeut, j'en suis ravi. »

A member of the Ugandan Army carries two elephant tusks over his shoulders. Photo by Canon Ambassador Brent Stirton.
Un ancien combattant de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA, pour Lord's Resistance Army), désormais membre de l'Armée ougandaise qui chasse la LRA, pris en photo avec des défenses d'éléphant. La LRA participe au braconnage d'ivoire en République démocratique du Congo pour financer des armes et commercer avec l'Armée soudanaise. Photo prise avec un Canon EOS EOS-1D X équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 1/250 s, f/16 et ISO200. © Brent Stirton

Comment préparez-vous vos missions ?

« Il faut faire des recherches approfondies, en ligne et auprès d'experts. J'emporte des vêtements adaptés, ainsi que des appareils photo, des systèmes d'éclairage et parfois du matériel d'enregistrement, et au moins deux disques durs et objectifs de secours. Il est important d'obtenir des visas et de se faire accompagner. Il faut aussi réserver à l'avance un véhicule de location et un lieu d'hébergement. »

Comment décidez-vous qui photographier ?

« Idéalement, il faut l'avoir défini avant de partir : c'est pour cela que les recherches sont essentielles. Votre guide/interprète est d'une grande aide dans ce domaine. Il faut se montrer aussi honnête et ouvert que possible avec les personnes abordées. Il faut avoir un programme de base en tête avant de prendre l'avion. »

À quoi reconnaissez-vous ce qu'il ne faut pas photographier ?

« Si tous les photographes se massent autour d'une scène, ce n'est probablement pas l'endroit où aller. »

Comment travaillez-vous avec la lumière ?

« Si je ne peux pas attendre d'avoir une bonne luminosité, j'ajoute mon propre éclairage, ce qui nécessite de travailler vite pour ne pas perdre la spontanéité de la scène. J'utilise un posemètre. Quand on sait l'utiliser, il permet de prendre des images intéressantes dans des conditions d'éclairage délicates. »

Quel conseil donneriez-vous à quelqu'un qui souhaiterait devenir photographe professionnel dans ce domaine ?

« Il faut montrer son travail à des éditeurs, mais s'adresser directement aux grandes rédactions et agences n'est pas une bonne idée. Il faut être plus modeste pour commencer, assister à des passages en revue de portfolios et privilégier l'écoute à la parole. »

Facebook : @brentstirtonfans
Instagram : @brentstirton
Twitter : @BrentStirton
Site Web : www.brentstirton.com

Children jumping from a tree into their local lake in Kubut Village, Papua New Guinea, photographed by Canon Ambassador Brent Stirton.
Des enfants s'amusant au lac Murray dans le village de Kubut, Papouasie-Nouvelle-Guinée. Le lac Murray se trouve dans une région où les populations vivent en harmonie avec la nature depuis des siècles. Elles vivent de la chasse, de l'agriculture, de la pêche, de la culture de l'hévéa et aujourd'hui de la foresterie écologique. Les interventions de groupes miniers internationaux mettent en danger le mode de vie de cette communauté locale, qui se soulève de plus en plus pour protéger son écosystème. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark II équipé d'un objectif Canon EF 35mm f/1.4L USM à 1/800 s, f/4 et ISO50. © Brent Stirton

Ce que je sais
Brent Stirton

« Les recherches sont essentielles pour tous les types de photographie. Si vous connaissez votre sujet, le lieu, le problème, etc., vos images seront mieux choisies et plus pertinentes. Il est de votre devoir envers vos sujets de les comprendre le mieux possible. C'est une question de respect. En outre, ils réagiront mieux à votre présence s'ils sont convaincus que vous avez fait l'effort de les comprendre. Faites preuve d'humilité. Assurez-vous d'avoir du matériel fiable et d'emporter des équipements de secours. Il est inacceptable de partir dans des lieux reculés et de ne rien pouvoir faire à cause d'un matériel défaillant. Je n'oublierai jamais cette citation de National Geographic : ‘Nous publions des images, pas des excuses.’ »

La sacoche de Brent Stirton

Kit utilisé par la plupart des photographes professionnels

Canon Ambassador Brent Stirton's kitbag.

Appareil photo

Canon EOS-1D X Mark II

Durable, rapide et ultra-net, cet appareil photo est idéal pour capturer des actions rapides dans des conditions climatiques rudes. « J'utilise cet appareil photo pour tous les projets sur terrain difficile, car il est très résistant », explique Brent.

Objectifs

Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM

Offrant une ouverture rapide, la stabilisation de l'image et un moteur Nano USM pour une mise au point silencieuse, cet objectif est parfait pour des captures instantanées d'excellentes qualités. « Il offre la même qualité qu'un objectif à focale fixe, de bonnes performances en basse lumière et la meilleure fidélité des couleurs de tous les appareils photo reflex. »

Canon EF 35mm f/1.4L II USM

Un objectif à grand-angle standard prisé par les photographes de reportage pour sa perspective naturelle, ses capacités en basse lumière et ses excellentes performances optiques. « L'objectif 35 mm est vraiment incroyable. Il donne une qualité tridimensionnelle superbe », s'extasie Brent.

Accessoires

Canon Speedlite 600EX II-RT

Conçu pour prendre en charge des cadences d'image élevées, ce flash peut être utilisé indépendamment de l'appareil photo ou dans la griffe porte-accessoires, pour un contrôle parfait de l'éclairage. « Ces flashs ainsi que la commande radio se sont révélés des outils précieux pour l'éclairage sur le terrain. De plus, ils sont suffisamment compacts pour ne pas poser de problème de poids. »

Posemètre

« J'ai commencé en utilisant des films diapo. L'exposition était alors si cruciale que j'ai appris à toujours utiliser un posemètre. »

Articles liés

Tout afficher

Canon Europe
Programme Ambassador

Découvrez le fonctionnement du programme Ambassador et rencontrez les photographes remarquables choisis pour représenter Canon.

En savoir plus

Canon Ambassador Jaime de Diego

Canon Professional Services

Les membres bénéficient de l'assistance prioritaire CPS, localement et lors d'événements majeurs, d'un service de réparation prioritaire et, selon leur niveau d'adhésion, du prêt gratuit de matériel de remplacement, de la gratuité des frais de retour et de remises pour les services de maintenance. Ils peuvent également profiter d'offres exclusives réservées aux membres.

S'inscrire

En savoir plus

Canon Professional Services