FLASH

Flash sans fil

Découvrez comment utiliser votre flash Speedlite externe et le contrôler sans fil, pour une photographie au flash plus créative.
Bien qu'il soit très pratique de pouvoir sortir en un rien de temps le flash intégré de votre appareil photo ou installer un Speedlite dans la griffe porte-accessoires de votre appareil photo EOS, vous obtiendrez bien souvent de meilleurs résultats en utilisant un flash externe. C'est dans ces situations que le système de flash sans fil de Canon peut vous aider, en vous permettant de déclencher un ou plusieurs Speedlites simultanément sans vous encombrer de câbles pour les relier.

Travailler avec plusieurs Speedlites vous offre un fantastique contrôle créatif sur votre éclairage. Par exemple, en éloignant la principale source de lumière de l'appareil photo, vous pouvez créer un éclairage latéral flatteur pour révéler la forme de votre sujet tandis que d'autres unités dissipent les ombres, ajoutent un éclairage en contre-jour ou illuminent l'arrière-plan.

Il est possible de travailler avec deux ou plusieurs unités de flash presque depuis leur invention. Cependant, le problème a toujours été la difficulté de trouver la bonne exposition. Le simple fait de synchroniser les illuminations produites ne suffit pas, il faut aussi contrôler chaque illumination indépendamment pour que le sujet reçoive la bonne quantité de lumière.

Le système de flash sans fil de Canon peut s'en charger pour vous, et vous faciliter ainsi la création des images que vous souhaitez obtenir. Installez simplement les Speedlites et déclenchez l'obturateur de l'appareil photo. Une série de préflashs sera déclenchée et le système calculera automatiquement l'illumination que chaque unité de flash doit produire. Il déclenche ensuite toutes les unités simultanément pour que vous obteniez ce qui devrait être une image correctement exposée, équilibrée et éclairée au flash.
Photographe debout dans une grotte, en train de photographier un mur de pierre aux motifs évoquant des volutes, illuminé par deux unités de flash externes et posées sur le sol.

Vous avez besoin de plus de lumière que celle qu'un simple flash pourrait fournir, ou vous voulez que la lumière provienne de plusieurs directions ? Utilisez un ou plusieurs Speedlite externes et contrôlez-les sans fil.

Le système de flashs sans fil de Canon se base sur une relation transmetteur-récepteur, l'unité du transmetteur contrôlant les flashs récepteurs. L'unité du transmetteur peut être un flash intégré, un flash Speedlite externe ou un transmetteur de flash installé sur ou connecté à l'appareil photo. Les unités de flash réceptrices sont positionnées loin de l'appareil photo et dirigées vers ce que vous souhaitez qu'elles éclairent. Vous pouvez travailler avec un seul transmetteur et une seule unité réceptrice, ou avec un seul transmetteur et un certain nombre de groupes récepteurs (jusqu'à cinq groupes, selon le système de contrôle sans fil que vous utilisez). Chaque groupe peut avoir une ou plusieurs unités de flash réceptrices. Cela signifie que le système est très polyvalent et permet un contrôle et une créativité quasi illimités.

Il existe deux types de contrôles de flash sans fil au sein du système Canon. Le plus polyvalent est le système sans fil radio, qui fut introduit avec le Speedlite 600EX-RT en 2012. À l'origine, il s'agit d'un système de lumière pulsée optique. Présent sur les anciens modèles Speedlite, il est pris en charge par tous les modèles actuels (bien que deux unités d'éclairage macro ne fonctionnent que comme transmetteurs avec le système optique, et non comme récepteurs). Le système optique connaît quelques limites (plage sans fil courte, par exemple, et des difficultés à fonctionner en plein soleil), mais il présente aussi certains avantages (comme la possibilité d'utiliser plus d'unités de flash réceptrices que le système sans fil radio peut prendre en charge).
Canon EOS 6D Mark II équipé d'un objectif EF 24-105mm et d'un transmetteur Speedlite ST-E2 fixé à l'aide de sa griffe porte-accessoires, à côté d'un socle de Speedlite.

Grâce au système de flash sans fil de Canon, vous pouvez contrôler à distance deux Speedlites ou plus sans avoir besoin du moindre câble pour les relier.

Système sans fil radio

À l'heure actuelle, cinq Speedlites de Canon utilisent le système sans fil radio de Canon : les Speedlite EL-1, Speedlite 600EX-RT, 600EX II-RT, 430EX III-RT et Macro Twin Lite MT-26EX-RT. « RT » signifie « Radio Transmission ».

Le système sans fil radio utilise la fréquence radio 2,4 GHz radio pour contrôler les flashs récepteurs. Cette transmission radio supprime deux des éventuels problèmes de la transmission optique : une portée limitée (surtout en extérieur) et le recours obligatoire à une connexion en ligne de vue entre le transmetteur et le récepteur. Le système RT étend la portée d'environ 30 mètres et les flashs récepteurs peuvent être cachés derrière des objets et les sujets, sans crainte qu'ils ne se déclenchent pas. Cela est utile si vous souhaitez illuminer votre sujet par l'arrière ou illuminer l'arrière-plan à l'aide d'un Speedlite caché derrière le sujet.

Le système RT permet également d'utiliser jusqu'à cinq groupes de Speedlites récepteurs (contre trois avec le système optique), avec jusqu'à trois flashs dans chaque groupe, pour un total de 15 unités de flashs récepteurs.

En mode Radio, les Speedlites EL-1, 600EX II-RT et 430EX III-RT peuvent fonctionner soit en tant que transmetteurs radio, soit en tant qu'unités réceptrices radio, tandis que le flash macro à double réflecteur MT-26EX-RT, qui s'utilise monté sur l'objectif, ne peut fonctionner qu'en tant que transmetteur. Si le Speedlite EL-1, 600EX II-RT ou 430EX III-RT est défini en tant qu'unité réceptrice, il peut être contrôlé par n'importe quel transmetteur de système RT, y compris le transmetteur du flash radio Speedlite ST-E3-RT.

Le transmetteur Speedlite ST-E3-RT se monte sur la griffe porte-accessoires de l'appareil photo et son fonctionnement, en tant que transmetteur radio, est le même que celui du Speedlite 600EX II-RT, mais puisqu'il est dépourvu de tête de flash, il est incapable de produire de la lumière lui-même. C'est l'outil idéal si vous ne voulez pas de flash de face provenant d'une unité sur l'appareil photo. En outre, il est plus compact qu'une unité de flash, vous pouvez ainsi travailler sans poids ni encombrement supplémentaire sur l'appareil photo.

Si vous utilisez les paramètres de transmission radio sans fil, l'affichage à l'arrière de l'unité transmettrice montre un symbole Flash prêt, pour vous prévenir lorsque les flashs distants sont prêts à être déclenchés.

Canaux de transmission

Il est primordial que les unités transmettrices et réceptrices soient réglées sur le même canal et le même identifiant pour qu'elles puissent communiquer.

Le système sans fil radio comporte 15 canaux disponibles. Vous pouvez soit définir un nombre spécifique de 1 à 15, soit utiliser l'option Automatique pour effectuer un balayage afin d'identifier le canal doté du meilleur signal en vue de l'utiliser. L'identifiant est un nombre à quatre chiffres entre 0000 et 9999 que vous paramétrez pour qu'il soit identique sur toutes les unités. Une fois la connexion établie entre l'unité transmettrice et l'unité réceptrice, le voyant Liaison devient vert.

L'utilisation d'un canal de transmission spécifique et d'un identifiant sans fil prévient les interférences provenant des autres photographes qui utiliseraient un flash radio.

Groupes récepteurs

Un groupe récepteur peut être considéré comme un Speedlite divisé en plusieurs unités de flash (jusqu'à trois par groupe avec le système sans fil radio de Canon). Toutes les unités réceptrices du groupe déclenchent leur flash à la même intensité pour fournir un éclairage combiné. Par exemple, si vous avez installé deux Speedlites dans le groupe A, les deux vont déclencher un préflash lorsqu'ils reçoivent le signal de l'unité transmettrice. Ces deux préflashs sont réfléchis vers l'appareil photo, qui les évalue et les mémorise. L'appareil photo calcule ensuite l'éclairage que le groupe A doit produire au total. Une fois l'exposition terminée, chacune des deux unités du groupe A fournira la moitié de l'éclairage total nécessaire. Si le groupe A contient trois unités, chacune d'elle produira un tiers de l'éclairage total nécessaire. Cela vous offre la possibilité d'obtenir un éclairage plus important que ce que peut produire un flash seul, voire juste de réduire le temps de récupération si la pleine puissance n'est pas indispensable.

Si vous utilisez un flash Speedlite en tant que transmetteur, il se déclenchera de lui-même dans le groupe A. Cependant, vous préférerez peut-être le régler de manière à ce qu'il ne se déclenche pas, de sorte qu'il se contente de fonctionner comme le transmetteur Speedlite ST-E3-RT, sans contribuer à éclairer le sujet.

Le fait d'installer plusieurs Speedlites dans un même groupe peut être utile pour réaliser des gros plans lorsque les ouvertures d'objectif sont très petites. Utilisé seul, un Speedlite pourrait être incapable de produire un éclairage suffisant si l'ouverture de l'objectif est petite, alors qu'un groupe conjuguera ses actions pour fournir un éclairage réel plus puissant.

L'un des autres avantages d'utiliser plusieurs Speedlites dans un même groupe est que l'éclairage produit par chaque flash est moindre, ce qui se traduit par une durée d'illumination plus courte. Cela peut être très pratique si vous cherchez à figer sur place un sujet proche et en mouvement, comme une goutte de lait en train de percuter une surface.

Lorsque l'unité transmettrice et l'unité réceptrice sont toutes les deux réglées sur E-TTL (ou E-TTL II), elles fonctionnent en mode Flash sans fil entièrement automatique. Toutefois, vous pouvez contrôler la correction d'exposition au flash récepteur, le bracketing d'exposition au flash, la mémorisation d'exposition au flash et la synchronisation haute vitesse. Vous pouvez également sélectionner le flash manuel et le flash stroboscopique au moyen de l'unité transmettrice.
Affichage sur un transmetteur Speedlite ST-E3-RT de Canon.

Le transmetteur Speedlite ST-E3-RT de Canon se monte sur la griffe porte-accessoires de l'appareil photo, mais il est lui-même dépourvu de tête de flash – il ne fait que contrôler les unités de flash externes.

Affichage à l'arrière d'un Canon Speedlite 600EX II-RT réglé en mode Transmetteur.

Affichage à l'arrière d'un Canon Speedlite 600EX II-RT réglé en mode Transmetteur. Notez que les options de contrôle sont pratiquement identiques à celles du transmetteur Speedlite ST-E3-RT.

Fonctionnement

Une fois l'unité transmettrice et l'unité réceptrice installées, dès que vous appuyez sur le déclencheur de l'appareil photo, ce dernier effectue le relevé de l'éclairage de la lumière ambiante et l'enregistre dans sa mémoire. L'unité transmettrice envoie ensuite un signal à l'unité réceptrice A (ou à toutes les unités réceptrices définies sur le groupe A, s'il y en a plus qu'une seule). Cela déclenche un préflash de l'unité (ou des unités de ce groupe). Ce flash est mesuré, et ce relevé est stocké en mémoire. Cette séquence est répétée à tour de rôle pour l'unité ou les unités du groupe B puis, le cas échéant, les unités du groupe C.

La mémoire stocke à présent des relevés de la lumière ambiante, plus les préflashs des groupes. Avec ces informations, l'appareil photo peut calculer l'éclairage nécessaire de la part de chaque groupe de flashs pour obtenir une exposition équilibrée. Ces informations sont transmises aux unités, qui se déclenchent toutes simultanément à l'ouverture de l'obturateur de l'appareil photo.

Contrôle du rapport de flash

Vous pouvez utiliser l'unité transmettrice pour prédéfinir différentes puissances de flash pour deux groupes récepteurs : A et B. Le rapport de flash A:B peut être réglé entre 8:1 et 1:8 (ce qui équivaut à une plage de 3:1 à 1:3 lorsque ce rapport est converti en nombre de vitesses d'exposition) par paliers de 0,5 arrêt – soit un total de 13 paramètres – où 1:1 correspond à un éclairage égal des deux groupes. Ce palier peut être remplacé par 0,3 arrêt, si vous préférez. Si vous utilisez aussi un troisième groupe récepteur, vous pouvez définir le rapport de flash A:B et contrôler le groupe C séparément à l'aide d'une correction d'exposition au flash. Le système RT étant capable de prendre en charge jusqu'à cinq groupes, le même principe s'applique lorsque vous utilisez un groupe D ou E en plus.

Si vous utilisez deux groupes récepteurs, la puissance totale de flash des groupes A et B est réglée de façon à fournir l'exposition adéquate. Le préflash est déclenché par les groupes récepteurs séquence par séquence, comme expliqué auparavant. Les relevés obtenus servent à régler la puissance de flash de chaque groupe récepteur conformément au rapport de flash. Par exemple, si le rapport A:B est réglé sur 2:1, la puissance de flash du groupe récepteur B sera d'une vitesse plus lente que celle du groupe récepteur A. Pourtant, leur action combinée produira une image correctement exposée. Contrairement aux situations où vous utilisez un flash de studio, les unités de flash n'ont pas besoin d'être plus éloignées du sujet que les autres pour produire des effets créatifs − le système de flash sans fil de Canon contrôle la puissance de flash pour vous.

Si vous avez installé trois groupes de flashs, chaque groupe déclenche l'un après l'autre un préflash. Les groupes récepteurs A et B peuvent être définis sur un rapport de flash, comme ci-dessus. Le groupe récepteur C est réglé de façon à donner l'exposition adéquate, indépendamment des groupes A et B. Cela implique que le ou les Speedlites du groupe C doivent être utilisés avec précaution. Si le groupe C est dirigé vers l'arrière-plan ou utilisé en contre-jour du sujet pour un éclairage auréolant ou d'accentuation, l'exposition peut être adéquate. Cependant, si les unités du groupe C sont dirigées vers le sujet, l'éclairage supplémentaire causera une surexposition. Pour l'éviter, définissez une correction d'exposition au flash pour le groupe récepteur C. Vous devrez aussi peut-être avoir recours à une correction d'exposition au flash si l'éclairage de l'arrière-plan ou d'accentuation doit être tamisé.

Contrôle manuel des flashs

Si l'unité transmettrice et les récepteurs sont définis sur Manuel plutôt que sur E-TTL, il est possible de définir un autre flash pour chaque groupe récepteur, pour exercer un contrôle plus créatif sur vos images. Après avoir attribué chaque récepteur à un groupe de déclenchements, définissez l'illumination que chaque groupe devra produire via l'unité transmettrice.

La possibilité de contrôler l'illumination produite par un récepteur à partir de l'unité transmettrice est particulièrement pratique lorsque les Speedlites récepteurs sont difficiles d'accès.

Mode de déclenchement des groupes

Avec le système sans fil radio, l'utilisation du mode groupe flashs (Gr) permet de définir un mode de flash différent pour chaque groupe, et ce pour un maximum de cinq groupes (A, B, C, D et E). Les modes disponibles sont les suivants : Automatique E-TTL II/E-TTL (avec ou sans correction d'exposition au flash), Manuel ou mesure du flash externe automatique. Cela peut être utile si, par exemple, vous souhaitez utiliser le flash E-TTL II sur le visage d'un sujet dont vous réalisez le portrait (groupe A et B, par exemple), mais que vous préférez passer en contrôle manuel pour l'éclairage des cheveux (groupe C) et l'éclairage de l'arrière-plan (groupe D).
Canon EOS 7D et Speedlite 580EX-II, dont l'écran affiche le menu permettant de contrôler le flash externe sur l'appareil photo.

Plusieurs appareils photo EOS peuvent contrôler des unités de flash externes.

Menu Réglages des fonctions de flash affichant le mode de déclenchement pour chacun des cinq groupes de flashs externes.

À l'aide du système sans fil RT de Canon, le mode Déclenchement du groupe vous permet de contrôler le mode de flash de chaque groupe de Speedlites externes.

Face arrière d'un transmetteur Speedlite ST-E2, avec ses boutons de contrôle apparents.

Le transmetteur Speedlite ST-E2 s'installe à l'aide de la griffe porte-accessoires sur l'appareil photo pour vous permettre de contrôler un ou plusieurs Speedlites.

Lumière pulsée optique sans fil

Dans le système sans fil optique de Canon, les paramètres de flash et les impulsions de déclenchement sont envoyés par lumière pulsée (généralement infrarouge) de l'unité transmettrice aux unités réceptrices. Cela permet une plage de contrôle de jusqu'à 15 mètres environ, mais cela dépend d'une connexion en ligne de vue entre les unités transmettrices et réceptrices.

Parmi les produits Canon, plusieurs flashs et un transmetteur Speedlite peuvent faire office d'unités transmettrices dans le système de flashs sans fil optique de Canon. Il s'agit des modèles suivants : 600EX II-RT, Speedlite EL-1, Speedlite EL-100, Macro Ring Lite MR-14EX II, Macro Twin Lite MT-26EX-RT et le transmetteur Speedlite ST-E2 (de plus amples informations seront fournies ultérieurement à ce propos). Vous trouverez également un transmetteur Speedlite intégré dans divers appareils photo EOS équipés de flashs intégrés, comme les EOS 90D, EOS 7D Mark II, EOS 77D, EOS 800D et EOS 850D, ce qui leur permet d'émettre des signaux infrarouges pour contrôler à distance des Speedlites, de la même manière qu'avec le transmetteur Speedlite ST-E2, mais sans avoir besoin d'une unité transmettrice complémentaire.

Comme pour le système sans fil radio, les unités transmettrices et réceptrices doivent être réglées sur un canal spécifique pour pouvoir communiquer. Le système optique comprend quatre canaux disponibles– donc s'ils utilisent chacun un canal différent, jusqu'à quatre photographes peuvent travailler au même endroit sans que leurs unités de flash interfèrent les unes avec les autres. Sinon, un photographe peut aussi installer quatre configurations distinctes et les contrôler individuellement.

Sans fil optique : groupes contrôlables

Les Speedlites EL-1, 600EX II-RT et EL-100, ainsi que le flash Macro annulaire MR-14EX II et le flash Macro à double réflecteur MT-26EX-RT peuvent contrôler jusqu'à trois groupes d'unités réceptrices grâce au système sans fil optique. Il en va de même pour les appareils photo équipés d'un transmetteur Speedlite intégré. Le transmetteur Speedlite ST-E2 ne pourra, quant à lui, contrôler que deux groupes. Vous pouvez inclure, dans vos groupes, autant d'unités réceptrices que vous le souhaitez.

Pour ce qui est du système sans fil radio, l'unité transmettrice ne peut être utilisée que si son propre flash est désactivé. Elle peut ainsi contrôler des groupes récepteurs sans influer sur l'éclairage. Le transmetteur Speedlite ST-E2 fonctionne toujours de cette manière, puisqu'il est dépourvu de flash.

Transmetteur Speedlite ST-E2

Le transmetteur Speedlite ST-E2 se monte sur la griffe porte-accessoires de l'appareil photo et vous offre de nombreuses options de contrôle pour un ou plusieurs Speedlites, notamment le contrôle de groupes et des rapports de flash. Il peut contrôler deux groupes récepteurs de flashs différents.

À l'intérieur, le ST-E2 peut contrôler des unités de flash dans un rayon de jusqu'à 15 mètres. À l'extérieur, ce rayon tombe à 10 mètres, en raison de la lumière ambiante. Parce qu'il est à infrarouge, le transmetteur doit idéalement avoir une visibilité directe sur les unités de flash. Cependant, si vous travaillez à l'intérieur, le rebondissement du rayonnement infrarouge sur le plafond et les murs peut être suffisant pour que vous puissiez déclencher des unités de flash sans visibilité directe.

Le ST-E2 conserve toutes les capacités E-TTL avec les appareils photo E-TTL, et vous permet même d'utiliser la synchronisation haute vitesse du flash et la mémorisation d'exposition au flash si votre appareil photo dispose d'un bouton FEL.

Si vous utilisez le transmetteur pour déclencher deux ou plusieurs flashs récepteurs, vous pouvez les définir comme deux groupes récepteurs distincts, A et B, et contrôler le rapport entre eux (comme il est expliqué ci-dessous). En revanche, pour un simple éclairage séparé de l'appareil photo, il vous suffit de monter le ST-E2 sur la griffe porte-accessoires de l'appareil photo, de régler votre ou vos unités de flash en mode Récepteur et d'appuyer sur le déclencheur. Vous n'avez même pas besoin de régler la puissance de flash, car cela se fait automatiquement lorsque vous réglez votre unité de flash en mode Récepteur.

Unités réceptrices optiques

Tous les derniers Speedlites peuvent être utilisés en tant qu'unités réceptrices sans fil, excepté le flash Macro annulaire MR-14EX II et le flash Macro à double réflecteur MT-26EX-RT, qui peuvent uniquement être des unités transmettrices dans le système optique sans fil.

Une fois que vous avez choisi votre unité réceptrice, vous devez sélectionner deux autres paramètres. Premièrement, comme il a été mentionné auparavant, le numéro de canal (1-4) doit être identique à celui de l'unité transmettrice, sans quoi le récepteur ne répondra pas. Deuxièmement, vous devez définir l'identifiant du groupe récepteur (A, B ou C). Cela est valable même si l'un de vos « groupes » n'est composé que d'une seule unité réceptrice. Dans le système sans fil optique, définir l'identifiant de groupe n'est important que si le contrôle de rapport de flash est activé sur l'unité transmettrice. Si le contrôle de rapport de flash est désactivé, tous les Speedlites se déclencheront avec la même puissance, quel que soit le paramétrage de leur groupe. Chaque Speedlite contribuera de manière égale à la puissance de flash totale nécessaire d'après le calcul de l'appareil photo.

Communications

Une unité de flash transmettrice sans fil optique Speedlite communique avec l'unité réceptrice à l'aide d'une lumière infrarouge. Les informations pouvant être envoyées sont les suivantes :

• Canal : 1, 2, 3 ou 4

• Mode de flash : nombre de groupes (1, 2 ou 3) ; E-TTL/M/Multi ; préflash/flash principal ; flash normal/FP

• Puissance de flash : entre 1 et 1/128

• Flash stroboscopique : fréquence du déclenchement et nombre de flashs

Les informations sont transmises sous forme d'impulsions haute vitesse. De plus, le préflash et le flash principal se déclenchent de façon si rapprochée que la plupart de gens ne distingueront qu'une seule illumination. Une fois que vous avez complètement appuyé sur le déclencheur, le délai de déclenchement de cette illumination synchronisée varie entre 80 ms et 130 ms, selon le modèle d'appareil photo EOS et le nombre d'unités réceptrices.

Sans fil et facile

Introduite avec l'EOS 600D et aujourd'hui disponible sur un certain nombre de modèles, comme l'EOS 7D Mark II et l'EOS 850D, la fonction Sans fil et facile simplifie la tâche à tous les nouveaux utilisateurs qui souhaitent commencer à utiliser le système de flashs sans fil de Canon pour obtenir de bons résultats sans pour autant être obligés de tout comprendre à propos de la technologie de flash sans fil.

La fonction Sans fil et facile utilise le flash intégré dans l'appareil photo en tant que transmetteur. La seule chose que vous devez faire consiste à vous assurer que votre Speedlite externe est défini en tant qu'unité réceptrice sur le même canal que celui de l'appareil photo et de sélectionner la fonction Sans fil et facile dans le menu de l'appareil photo.

Le mode Sans fil et facile utilise le système sans fil optique de Canon. Ainsi, vous pouvez installer jusqu'à trois unités de flash externes, mais en mode Sans fil et facile, vous n'avez pas besoin de contrôler le rapport entre les groupes. Au lieu de cela, les groupes de flashs sont traités comme un seul et même faisceau de lumière, et reproduisent le mode des groupes A+B+C disponible dans les réglages sans fil personnalisés.

Rédigé par Angela Nicholson


Articles liés

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro