Panorama

Le massif des Churfirsten vu par Reto Nyffenegger, photographe et collaborateur chez Canon

Tous les ans, les collaborateurs de Canon Suisse se voient accorder un jour de congé supplémentaire pour leur anniversaire. Cette année, Reto Nyffenegger a profité de cette journée pour faire une sortie de ski à Flumserberg et (le hasard faisant bien les choses) capturer l’image décorant actuellement le mur de 10 mètres à l’entrée du bâtiment Canon.

À propos de la photo

Cette année, Reto Nyffenegger a pris son jour de congé supplémentaire exactement à la date de son anniversaire – le 7 janvier – pour aller faire du ski à Flumserberg. Dans son sac à dos – comme presque toujours: son Canon EOS R équipé d’un zoom 24-105-mm. Vers 16h00, il tombe sur ce qu’il recherchait à côté de la gare «Mäschgenkamm»: la chaîne de montagne sortant de la mer de nuages avec une lumière fabuleuse. Ne vous y trompez pas: le photographe n’a pas simplement recherché la meilleure position pour capturer cette vue panoramique avec une distance focale courte. En fait, l’intérêt de cette prise de vue réside dans un autre secret. En effet, Nyffenegger a réalisé quelque dix prises de vues au format portrait avec une distance focale de 105 mm, inhabituelle pour un cliché panoramique. «Quand vous utilisez une distance focale longue, vous obtenez un raccourcissement optique des distances», révèle le photographe. Combinée à une vue panoramique, cette «compression» est plutôt inhabituelle et s’avère particulièrement flatteuse. Il a ensuite assemblé chaque image sur son ordinateur en apportant quelques corrections marginales pour obtenir des raccords parfaits. «J’avoue qu’il faut une certaine dose de chance pour pouvoir capturer un tel instant», ajoute Nyffenegger. Son conseil pour les photographes naturalistes débutants est très simple: «Emmenez un vrai appareil photo en plus de votre smartphone!»

Canon EOS R

À propos de l’équipement

La photo panoramique a été prise avec un Canon EOS-R. À la question relative au choix de l’appareil, Nyffenegger répond: «Dès le début, j’ai été fasciné par cet appareil hybride!» Nyffenegger apprécie surtout sa légèreté par rapport aux reflex numériques. Et grâce à sa poignée parfaitement ergonomique, il se tient très bien en main. «Quand vous allez en montagne ou faire du ski, vous réfléchissez bien avant de choisir votre équipement». Pour le photographe, cet appareil présente aussi toute une série d’avantages: une qualité d’image proche du moyen format, le réglage de la mise au point sur l’écran tactile et un viseur spectaculaire, fiable même dans des conditions de luminosité extrêmes. Autre propriété appréciée par le photographe naturaliste: les durées d’exposition prolongées, qui restent maîtrisables grâce à la construction de l’appareil et à son capteur ultrasensible. Le zoom compact 24-105 mm séduit par son piqué exceptionnel et une plage de focales couvrant de nombreux besoins. Pour Reto Nyffenegger, il s’agit d’un équipement qui peut l’accompagner dans pratiquement toutes ses activités de plein air – et qui nous livrera assurément d’autres impressionnantes prises de vue.

Ici vous trouvez plus d’informations sur le Canon EOS R.

Canon EOS R

À propos du photographe

Reto Nyffenegger est collaborateur de Canon (Suisse) SA et photographe par passion. Fils de guide de montagne, il a grandi dans l’Oberland bernois. Sa profonde affinité pour la nature n’est donc pas surprenante. Aujourd’hui âgé de 29 ans, il profite encore du moindre instant de liberté pour se retrouver en pleine nature. Il a pratiquement appris le ski et l’alpinisme au berceau avant de se mettre aussi au VTT et au parapente.

Le parcours professionnel de Reto Nyffenegger a été marqué par sa passion pour les technologies. Après une formation d’électronicien, il achève avec succès des études de management en ingénierie. Lorsqu’il entre chez Canon (Suisse) SA, il est d’abord chargé de missions dans le secteur B2B. Aujourd’hui, il est au service marketing, où il assume des activités dans le segment Partner & Pro.

Son amour pour la nature et les activités en plein air, ainsi que son affinité pour les technologies, il les exprime dans sa passion pour la photographie. À l’occasion d’un stage auprès d’un photographe renommé, il découvre son talent et, au fil des années, il se spécialise notamment dans la photographie sportive et naturaliste. Tous les ans, il travaille comme photographe sportif à la descente mondialement connue du Lauberhorn. Il se place à l’endroit le plus fameux du tracé – sous le Hundschopf – pour y capturer des photos d’action spectaculaires. «Pour moi, le sport c’est le mouvement, il faut que quelque chose se passe!», explique Nyffenegger. À son avis, les autres disciplines, par exemple comme le football, ne sont que des «jeux».

Canon EOS R

Carrière chez Canon

Photographe par conviction, Reto Nyffenegger possède un solide bagage technique. Pour lui, travailler dans une entreprise comme Canon était donc presque naturel. Reto Nyffenegger est fier de travailler pour la «marque Canon» et a trouvé en Canon (Suisse) SA un employeur offrant des conditions d’embauche éminemment progressiste. Il y apprécie d’ailleurs la flexibilité et les hiérarchies horizontales, qui se traduisent par une «très bonne ambiance de travail». De plus, son travail lui permet d’être toujours au courant des tout derniers développements techniques. Une situation win-win pour les deux parties, Canon ne pouvant rêver mieux que d’avoir un expert aussi complet au service de ses partenaires et de ses clients dans le secteur de la photographie professionnelle.